Les 4 façons de motiver vos collaborateurs

« J’ai vraiment su que c’était ça que je voulais faire parce que quand je me levais le matin, je me sentais dans l’énergie et l’envie d’y aller ! »

Vous est-il déjà arrivé de penser ou prononcer une telle phrase ? Oui ?
Alors, c’est que vous avez déjà expérimenté la motivation au moins une fois dans votre vie.

La motivation représente l’une des plus grandes énigmes du comportement humain.

En quelques mots : c’est cette force qui nous pousse à agir de manière totale, volontaire et naturelle dans la réalisation d’une action et qui nous stimule quand nous sommes confrontés aux difficultés, aux challenges ou à l’ennui.

Elle possède quelques caractéristiques indissociables des 4 façons de motiver vos collaborateurs que nous vous proposons ci-après :

Elle se nourrit de nos besoins (physiologiques, sécurité, appartenance, estime, accomplissement) et de la façon dont nous y répondons

Elle varie avec le temps (forte motivation au démarrage et faible motivation à l’arrivée)

Elle peut être intrinsèque (de nous-mêmes) ou extrinsèque (de l’extérieur)

Elle se nourrit de notre niveau d’énergie et de son renouvellement.

De fait, si vous êtes manageur d’équipe et/ou de projets, ces caractéristiques doivent surement vous amener la question suivante :

Bon d’accord, mais quels sont concrètement mes leviers en tant que manageur pour motiver mes collaborateurs ?


Donnez l’exemple et incarnez-le !

C’est l’occasion rêvée par exemple d’exprimer votre intégrité. Vos collaborateurs apprécieront que vous vous appliquiez en 1er les vertus et règles que vous prônez. Vous leur paraîtrez ainsi aligné(e) entre « je dis ce que je fais » et « je fais ce que je dis ».

Commencez toujours par un travail de questionnement personnel :

Quel manageur souhaiterais-je incarner ?

Pour quelles raisons ?

Comment me sentirai-je quand je serai ce manageur ?

Continuez ce travail avec vos collaborateurs :

Qu’attendent-ils de vous en tant que manageur ?

Pour quelles raisons ?

Qu’est-ce que ça changera pour tous quand vous donnerez et incarnerez l’exemple ?

Et quand chacun d’entre eux fera de même ?

Ces questions vous ramènent sur la voie de l’humilité managériale et vous permettent de vous poser la question de vos besoins, de ceux de vos collaborateurs pour leur manageur et de déterminer l’écart entre vos aspirations et les leurs.

La voie est ouverte pour l’engagement et la motivation de vos collaborateurs !

Donnez du sens

C’est le moment d’exprimer votre leadership !

Commencez toujours par un travail de questionnement personnel :

Vous êtes-vous déjà retrouvé(e) dans une situation où vous ignoriez le sens de vos actions ?

Qu’avez-vous ressenti ?

Que vous êtes-vous dit ?

Peut-être aspiriez-vous alors à connaître la raison de vos actions, l’endroit précis où amarrer votre navire. C’est sans aucun doute le cas de vos collaborateurs et un moyen de management supplémentaire pour les motiver.

Co-construisez !

Définissez clairement avec leur aide la finalité des actions de votre service (1 phrase, 1 image) et construisez autour les objectifs intermédiaires et les indicateurs de réussite.

N’oubliez pas ! Le navire peut connaître des tempêtes et dévier de son point d’arrivée mais si celui-ci est connu d’avance, les paramètres de navigation peuvent être recalculés. Vos objectifs intermédiaires et indicateurs peuvent varier et être revisités en cours de route mais pas la finalité de vos actions.

Donnez de l’autonomie

Quelle définition lui donneriez-vous ? Et vos collaborateurs ?

Nous ne sommes pas égaux face à cette définition et à nos souhaits d’autonomie. Remettez-vous d’abord en question sur votre propre façon de manager et vos biais associés.

Trop souple, trop délégatif, trop… ! Attention !

Restez proactif(ve) et ouvert(e) à l’expression d’un besoin d’autonomie de vos collaborateurs. Questionnez-le. Sachez aussi prendre de la distance et poser un regard neuf et objectif sur les aspirations versus le niveau de maturité de vos collaborateurs.

Dois-je déléguer certaines tâches à un collaborateur en pleine prise de poste ?

Quels sont mes indicateurs de mise en garde ?

Qu’en penserait la personne concernée ?

Comment construire et accompagner sa prise d’autonomie dans le temps ?

Une fois que vous y avez réfléchi, interrogez les collaborateurs concernés pour recueillir leur propre point de vue. Vos questionnements seront pour eux-mêmes une source de réflexion inestimable. Vous leur montrerez également que vous vous êtes réellement intéressé(e) à leur besoin et que vos retours sont fondés et argumentés, rejoignant ainsi les besoins d’exemplarité et de sens décrits plus haut.

Envoyez des messages positifs

Faites rayonner des signaux de reconnaissance positifs !

Commencez par vous-même : accordez-vous 3 minutes chaque jour pour vous poser et noter objectivement 3 choses que vous avez appréciées chez vous ou dans vos actions de la journée.

Qu’est-ce que ça vous procure ?

Observez-vous des changements positifs dans votre façon de vivre votre management et de manager ?

Faîtes de même avec vos collaborateurs : vous avez apprécié une action, un geste, une parole de leur part, faîtes-le leur savoir explicitement (à l’écrit ou à l’oral).

Tenez également compte du contexte (en public ou en privé, à vous de le déterminer avec pertinence) et du facteur temps. Un message positif envoyé hors contexte et/ou trop tardivement est un message vidé de sa substance. Au mieux, il laissera un goût de raté, au pire, il pourra être interprété comme de l’ironie.

Les messages positifs sont autant de signaux qui valorisent nos savoirs, notre savoir-faire et notre savoir-être. Ils sont vecteurs d’énergie positive et viennent donc nourrir la motivation de vos collaborateurs.

En résumé, votre capacité à vous questionner et à communiquer restent vos 1ers atouts pour mettre en œuvre les 4 façons de motiver vos collaborateurs, usez-en et gardez à l’esprit que vous apprendrez de vos essais et aussi de vos erreurs alors, recommencez chaque jour !
Bonne motivation et bon management !